Les ventilateurs de plafond sont de formidables appareils pour la maison que l’on peut utiliser tout au long de l’année. Ils nous rafraîchissent en été et nous réchauffent en hiver. Grâce aux nouvelles fonctions et technologies, ils sont plus efficaces que jamais sur le plan énergétique, et les nouveaux designers ont permis de créer des modèles très élégants.

 Les préférences personnelles jouent un rôle important dans l’achat d’un ventilateur de plafond, et il est toujours utile de discuter de vos besoins avec un professionnel. Pour vous aider à démarrer, consultez les conseils d’experts suivants sur le choix d’un ventilateur de plafond, notamment sur la détermination de la bonne taille de ventilateur de plafond et de la distance optimale de suspension au plafond.

Comment choisir un ventilateur de plafond

Choisissez la bonne taille de ventilateur de plafond pour votre pièce. La taille est importante. Si votre ventilateur de plafond est trop petit pour votre pièce, il ne déplacera pas l’air de manière efficace. S’il est trop grand, il peut donner l’impression d’être dans un tunnel aérodynamique et la sensation de rafraîchissement sera difficilement perceptible.

 La taille de la pièce est le principal facteur permettant de déterminer la taille du ventilateur de plafond dont vous avez besoin, mais la hauteur du plafond peut également avoir une incidence. Le guide des tailles de ventilateurs de plafond suivants peut vous aider à déterminer la taille qui vous convient :

  • Pièces jusqu’à 7 mètres carrés : 90 cm de large ou moins
  • Pièces jusqu’à 13 mètres carrés : 90 à 106 cm de large
  • Pièces d’environ 21 mètres carrés : 106 à 130 cm de large
  • Pièces de plus de 21 mètres carrés : un ventilateur surdimensionné ou plusieurs ventilateurs de plafond.

Comment mesurer un ventilateur de plafond ?

Les dimensions d’un ventilateur de plafond sont déterminées par l’envergure de ses pales, c’est-à-dire le diamètre du cercle qu’elles forment en tournant, également appelé “balayage”. Pour un ventilateur de plafond avec un nombre pair de pales, mesurez le diamètre du ventilateur pour déterminer son envergure. Pour un ventilateur de plafond avec un nombre impair de pales, mesurez du centre du ventilateur à l’extrémité d’une pale, puis multipliez par deux.

 Il est important de se rappeler que ces guides de taille sont des suggestions. L’esthétique et les préférences du propriétaire jouent un rôle important dans l’utilisation de ces directives.

Tenez compte du nombre et de l’angle des pales.

Avec les modèles d’aujourd’hui, il n’y a pas nécessairement un nombre de pales approprié pour un ventilateur de plafond. Il s’agit plus d’une préférence esthétique que d’une préférence pratique.

En ce qui concerne le flux d’air, le moteur et l’inclinaison des pales sont les plus importants. Les experts recommandent une inclinaison des pales de 12 à 15 degrés pour un mouvement d’air optimal, bien que de nombreuses entreprises proposent des ventilateurs de plafond avec des pales plus inclinées. Globalement, plus l’angle des pales est prononcé, plus le ventilateur peut brasser d’air, à l’image d’un mélangeur ou un mixeur.

Là où le nombre de pales entre en jeu, c’est avec certains des très grands ventilateurs à huit pales qui ont été introduits sur le marché ces deux dernières années. L’objectif de ces ventilateurs est de faire circuler doucement l’air dans la pièce, plutôt que de créer une brise rafraîchissante.

Choisissez la bonne hauteur

En général, les experts disent que les ventilateurs de plafond sont à une hauteur optimale pour le mouvement de l’air lorsqu’ils sont à 2,4 ou 2,5 mètres au-dessus du sol (et à au moins 1 mètre du mur le plus proche). Ils peuvent être plus hauts, mais les pales ne doivent pas se trouver à moins de 2 mètres du sol, pour des raisons de sécurité. Les préférences personnelles, en plus de la hauteur et de l’inclinaison du plafond, peuvent affecter le type de montage que vous choisissez pour votre ventilateur de plafond.

  • Ventilateurs pour les plafonds bas : Pour les plafonds de moins de 2,5 mètres de haut, choisissez un ventilateur de plafond de type plat. Ces ventilateurs n’ont pas de tiges et se montent à proximité du plafond. Ils permettent de ne pas prendre beaucoup de place et de respecter l’espace minimum recommandé de 2,5 mètres entre le plafond et le sol.
  • Ventilateurs de plafond pour les plafonds de hauteur standard : Si le plafond de votre pièce mesure environ 2,5 à 3,5 mètres de haut, vous pouvez très probablement utiliser la tige descendante standard de 10 à 20 cm de long, le tuyau qui relie le ventilateur au support de plafond et qui est fourni avec le ventilateur.
  • Ventilateurs pour les plafonds haut : Dans les pièces hautes, des tiges descendantes plus longues peuvent rapprocher le ventilateur de la hauteur de suspension optimale. Ces tiges prolongées sont parfois fournies avec le ventilateur lui-même ou sont vendues en kit. Les longueurs vont de quelques centimètres à plusieurs mètres. Plus la tige descendante est longue, plus le ventilateur risque d’osciller. Dans le cas de plafonds très hauts, vous pouvez choisir d’avoir plusieurs ventilateurs de plafond ou d’opter pour un ventilateur plus grand.
  • Ventilateurs pour les plafonds voûtés :  La plupart des ventilateurs de plafond peuvent être suspendus à des plafonds inclinés ou voûtés de moins de 21 degrés. Des kits de fixation peuvent être achetés pour les ventilateurs suspendus sur des pentes plus raides.

Achetez un moteur de haute qualité

Un ventilateur de plafond est un appareil ménager qui travaille dur, et le choix d’un ventilateur qui durera commence par ce qu’il contient. C’est particulièrement important pour les ventilateurs de plafond qui seront utilisés souvent et pendant des heures, comme dans les chambres ou les salons.

Vous aurez besoin d’un moteur de haute qualité avec une fonction d’inversion pour une circulation de l’air tout au long de l’année. Par ailleurs, un bon ventilateur sera bien équilibré, ne vacillera pas et ne fera pas de bruit, même après des années d’utilisation.

La recommandation générale des experts est d’opter pour un ventilateur de plafond avec un moteur à courant continu. Ces moteurs consomment 70 % moins d’électricité que les moteurs à courant alternatif standard. Ils sont silencieux, offrent souvent plus d’options de vitesse, disposent d’une fonction d’inversion sur la télécommande et sont généralement plus rapides à démarrer, arrêter et changer de vitesse.

Un moteur avec une fonction d’inversion permet d’utiliser votre ventilateur de plafond toute l’année. En été, les pales doivent tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, à une vitesse plus élevée en fonction de la température de la pièce. L’air sera ainsi soufflé vers le bas, créant un effet de refroidissement par le vent. En hiver, l’inversion du sens de rotation des pales dans le sens des aiguilles d’une montre fait circuler l’air chaud qui est monté au plafond vers le sol, ce qui vous réchauffe.

Accessoires et autres considérations

Les ventilateurs de plafond sont disponibles avec ou sans éclairage, en fonction de vos besoins. Si le ventilateur n’est pas livré avec des lumières, vous pouvez acheter un kit d’éclairage séparé. Ces kits d’éclairage à LED sont peu encombrants, peuvent être réglés et émettent une lumière équivalente à celle d’une lampe à incandescence de 100 watts tout en ne consommant que très peu d’électricité.

Bien que les tirettes de cordon au plafond soient toujours une option, les commandes murales ou à distance pour les ventilateurs de plafond sont devenues des caractéristiques incontournables. De nombreuses commandes murales modernes fonctionnent par radiofréquence, plutôt que d’être câblées, de sorte qu’elles fonctionnent en fait comme une télécommande dans votre mur. Les systèmes les plus récents utilisent même la technologie Bluetooth, de sorte que les ventilateurs peuvent être contrôlés par une application sur votre téléphone.

Ventilateurs de plafond pour l’extérieur.

Les ventilateurs de plafond sont également très utiles pour les espaces extérieurs, car ils apportent une brise rafraîchissante dans la chaleur de l’été. Lorsque vous achetez des ventilateurs, vous verrez qu’ils sont conçus pour résister à des conditions sèches, humides ou mouillées. Pour un espace extérieur, comme sous un porche ou une pergola, un ventilateur de plafond conçu pour les conditions humides est nécessaire. Les ventilateurs avec une certification minimum IP44, peuvent rester sous la pluie ou être nettoyés au jet d’eau, puisqu’ils sont entièrement confinés et que leurs pales ne se déformeront pas ou ne seront pas endommagées par le soleil. Toutefois, il est fortement déconseillé d’utiliser un ventilateur de plafond conçu pour l’intérieur pour être exposé à des conditions humides et à l’extérieur.

L’installation du ventilateur de plafond

 L’installation de ce type de ventilateur peut facilement devenir problématique. Pour des questions évidentes de sécurité, l’intervention d’un professionnel est vivement recommandée.

Toutefois, l’installation d’un ventilateur de plafond par soi-même n’est pas à exclure, il faut simplement s’assurer d’avoir les connaissances électriques, tous les outils et la patience nécessaire. Vous trouverez en ligne un certain nombre de tutos qui vous permettront d’installer votre appareil :