16 choses à savoir avant de faire construire son extension de maison

Mai 1, 2021

Une extension de maison pourrait bien être la meilleure solution au manque d’espace de votre maison. Cet article va vous permettre de connaitre tous les points importants à savoir avant de vous lancer dans votre projet d’extension de maison.

Une extension de maison peut être une option très intéressante pour ceux qui manquent de place à l’intérieur de leur maison, mais qui ont de l’espace extérieur à revendre.

Cependant, l’extension de votre maison est susceptible d’être un projet coûteux, il est donc important de bien faire les choses et de faire qu’elle soit réellement utile et qu’elle apporte de la plus-value à votre maison actuelle.

Que vous envisagiez une extension de plain-pied pour agrandir votre cuisine ou une extension sur deux étages pour faire de la place pour un nouvel espace de bureau, il y a certaines choses essentielles que vous devez savoir avant de vous lancer dans votre projet d’extension pour vous assurer de tirer le meilleur parti des étapes de conception et de construction.

De l’établissement de votre budget à l’embauche des artisans, en passant par les aspects juridiques et logistiques d’un projet, nous avons rassemblé 16 des éléments les plus importants à prendre en compte pour éviter les maux de tête liés à la rénovation. Votre constructeur vous remerciera !

1. Assurez-vous que l’extension de votre maison ajoute de la valeur

Pour que les extensions de maison soient rentables, vous devez vous assurer que la valeur ajoutée est supérieure au coût du projet. Cela peut être difficile à évaluer, nous vous conseillons de trouver des propriétés locales similaires à la vôtre et voir à quel prix elles ont été vendues. Cette méthode peut vous aider à estimer la valeur que l’extension de maison va apporter à votre bâti actuel.

Soyez conscient de la valeur plafond dans votre région, et soyez prêt à ajuster vos plans si nécessaire.

2. Extensions de maison et réglementation en matière de construction

Même si votre extension de maison peut être construite dans le cadre des droits d’aménagement autorisés, les travaux doivent être approuvés par la réglementation sur la construction.

Les règles de construction fixent des exigences minimales pour :

  • l’intégrité structurelle
  • la sécurité incendie
  • l’efficacité énergétique
  • l’imperméabilité à l’humidité
  • la ventilation et d’autres aspects essentiels qui garantissent la sécurité d’un bâtiment.

La plupart des travaux de réparation sont exclus de la réglementation en matière de construction, à l’exception du remplacement des fenêtres, de la reprise en sous-œuvre et du recâblage. Cependant, à l’exception de certains nouveaux bâtiments tels que les hangars, les dépendances et certaines vérandas, tous les nouveaux travaux de construction, y compris les modifications, doivent être conformes à la réglementation.

Exemples typiques de travaux nécessitant une autorisation :

  • Les extensions de maison (en fonction de la surface de votre extension)
  • Transformation de combles
  • Modifications structurelles internes, telles que l’abattage d’un mur intérieur porteur.
  • Installation de baignoires, de douches et de WC impliquant un nouveau système d’évacuation ou de plomberie.
  • Installation de nouveaux appareils de chauffage
  • Nouvelles cheminées ou nouveaux conduits de fumée
  • Modification des ouvertures pour l’installation de nouvelles fenêtres

3. Quelle taille dois-je donner à mon extension de maison ?

Souvent, les promoteurs se préoccupent de ne penser au projet qu’en termes de mètres carrés, et non en termes de ce que la taille ajoute à la maison. Plus grand n’est pas toujours le mieux quand il s’agit d’extensions de maison, et il y a souvent des moyens de créer la sensation d’avoir plus d’espace, sans ajouter une grande extension. Ceci est souvent réalisé par une conception intelligente, non seulement du nouvel espace, mais aussi en prenant compte l’aménagement intérieur de votre maison actuelle.

Notre conseil : Pensez au rendu final de votre extension de maison

Si vous souhaitez que votre extension de maison soit assortie à la propriété existante, vous devez trouver des matériaux assortis (ce qui est parfois plus facile à dire qu’à faire). Une seule erreur d’assortiment peut être facilement visible et ainsi gâcher cet aspect de prolongement de maison.

4. Choisissez le bon professionnel pour votre extension de maison

En ce qui concerne la conception de vos extensions, vous pouvez choisir parmi un certain nombre d’options.

Parmi celles-ci, citons

Demandez des recommandations à vos amis, à votre famille et à vos voisins, mais recherchez aussi en ligne les cabinets qui ont conçu des projets similaires à celui que vous souhaitez construire.

5. Comprendre la loi sur les murs mitoyens

Vos voisins ne peuvent pas vous empêcher de construire jusqu’à la limite entre vos propriétés, ou même sur cette limite, même si cela nécessite un accès à leur terrain (à condition que vous disposiez d’un permis de construire et qu’il n’y ait pas de clauses restrictives).

La loi sur les murs mitoyens vous permet d’effectuer des travaux sur ou jusqu’au terrain et aux bâtiments de vos voisins, officialisant ainsi les arrangements tout en protégeant les intérêts de chacun. Il ne s’agit pas d’une question relevant de la planification ou du contrôle des bâtiments.

Si votre extension de maison implique de creuser ou de construire des fondations à moins de 3 m de la limite, du mur mitoyen ou de la structure du mur mitoyen, ou de creuser des fondations à moins de 6 m d’une limite, les travaux vous obligeront à vous conformer à la loi sur les murs mitoyens. Dans ces cas, vous pouvez avoir besoin d’un géomètre pour agir en votre nom.

6. Construction d’une extension de maison sur ou près d’un égout

Si votre extension de maison doit être construite au-dessus ou dans la zone d’un égout, vous devrez contacter votre régie des eaux avant le début des travaux. Si un égout partagé (qui dessert plus d’une propriété) se trouve à moins de 3 m de votre extension, il est probable qu’un accord de dépassement de construction avec votre régie des eaux locale soit nécessaire.

Ces accords peuvent être délicats et coûteux, surtout si un nouveau regard est nécessaire, ou si un regard existant doit être déplacé.

7. Extensions de maison au-dessus d’un étage

S’il peut sembler intéressant d’agrandir une maison au-dessus d’une extension de plain-pied ou d’un garage, ces structures peuvent ne pas être en mesure de supporter la charge.

Il existe plusieurs options lorsque l’ancienne structure n’est pas à la hauteur : étayer les fondations peu profondes existantes ; renforcer ou contourner l’existant avec une structure en acier reposant sur de nouvelles semelles en béton ; ou démolir et reconstruire. Cette dernière option est souvent la plus rentable.

8. Planification des services pour une extension de maison

Si vous agrandissez votre cuisine, vous devez confirmer l’emplacement de vos meubles, de votre cuisinière et de vos appareils électroménagers avant le début des travaux afin de pouvoir planifier l’électricité, la ventilation et la plomberie. Il en va de même si vous construisez une extension à deux étages et que vous prévoyez une nouvelle salle de bains ou une salle de bains attenante.

9. Votre chaudière peut-elle faire face à une extension de maison ?

L’ajout d’une extension de maison augmentera la demande des systèmes d’eau chaude actuels, qui pourraient ne pas être en mesure de faire face.

Il est conseillé de calculer les besoins en chauffage de la nouvelle extension, en tenant compte de la puissance de votre chaudière, de la taille des radiateurs, de la taille du ballon d’eau chaude et du temps de réchauffage.

Dans le cas contraire, la chaleur pourrait mal se répartir dans votre maison et ainsi créer des zones froides.

10. Dois-je vivre sur le chantier ?

Il est possible de vivre sur le chantier pendant toute la durée de l’extension de la maison, mais outre la poussière et le désordre, vous risquez de ralentir l’avancement des travaux car les constructeurs tentent de travailler autour de votre vie. Si vous n’êtes pas prêt à vivre avec ces perturbations, vous devez absolument envisager de chercher un logement temporaire.

11. Relier l’extension avec votre maison actuelle

Avant même de commencer les travaux d’extension, il faut penser à l’intégration de cette dernière avec votre bâti actuel. Tout d’abord concernant les matériaux, est ce que vous souhaitez construire votre extension avec les mêmes matériaux que votre maison actuelle pour créer un prolongement ou vous souhaitez créer une cassure avec une extension en bois par exemple ?

Il faut également penser à l’aménagement intérieur de cette extension. Créer une continuité pour agrandir le salon par exemple ou créer un espace cloisonné pour une salle de jeux avec billard ?

En savoir plus sur les matériaux à choisir pour votre extension de maison

12. Faire construire une extension de maison hors site pour gagner du temps et de l’argent

Les systèmes de construction hors site, notamment le bois lamellé-croisé (CLT), l’ossature en chêne, les panneaux structuraux isolés (SIP) et l’ossature en bois, fonctionnent souvent bien dans les projets d’extension de maison. Comme leur nom l’indique, la majeure partie du travail se fait dans une usine hors site, et les composants sont ensuite livrés sur le site, prêts à être montés.

Il y a beaucoup de points positifs d’utiliser la construction hors site. Par exemple, votre maison est très peu affectée par les travaux. En effet, toute la structure est construite en usine, il reste simplement la pose à effectuer qui se fait généralement assez rapidement.

13. Dois-je gérer mon projet d’extension de maison ?

C’est une très bonne question à se poser avant de lancer son projet. Faire construire une extension de maison nécessite tout de même l’intervention de plusieurs professionnels de différents corps de métiers. Il y a donc une réelle gestion des travaux à effectuer (planning et rapport d’interventions, suivi de chantier, vérification du respect des normes, ect…)

La gestion d’un chantier d’extension de maison demande du temps et des connaissances. Il est donc préférable si vous ne possédez pas ces deux compétences de déléguer la gestion des travaux à un professionnel.

Notre conseil pour déléguer les travaux d’extension de maison

Pour déléguer intégralement votre projet d’extension de maison, il n’y a rien de mieux qu’un maitre d’œuvre. En effet, ce dernier va s’occuper intégralement de votre projet, que ce soit les plans, les démarches administratives, la conception, la gestion des artisans et le respect des normes, le maitre d’œuvre s’occupe de tout. Il sert également d’interlocuteur entre les artisans qui interviennent sur le chantier et vous, ce qui vous fait gagner beaucoup de temps.

14. L’assurance chantier est indispensable

Lorsque vous réalisez une extension de maison, vous devez souscrire une assurance chantier auprès d’un assureur de premier ordre pour couvrir la structure existante et les nouveaux travaux jusqu’à l’achèvement du projet.

Même si votre constructeur est assuré, il est important de vérifier ses documents car la majorité d’entre eux ont une couverture de responsabilité civile qui vous obligera à prouver la faute en cas de réclamation, ce qui peut entraîner de longues batailles juridiques. Cette assurance peut également ne pas couvrir les sinistres liés à des événements naturels, tels que les incendies, les inondations et les tempêtes.

Si vous quittez la propriété pendant la construction, vous aurez besoin d’une assurance chantier ou d’une assurance bâtiments inoccupés, qui sera généralement d’une durée minimale de six mois. Contactez toujours votre assureur actuel pour l’informer des travaux avant de les commencer.

Notre conseil pour l’assurance chantier

Si vous faites appel à un professionnel du bâtiment comme un maitre d’œuvre pour votre projet d’extension, vous n’avez pas à vous charger des assurances. En fonction du contrat choisis avec le maitre d’œuvre, la gestion des assurances peut être de son ressort. Pour vous déchargez intégralement du chantier et de tout ce qui va avec, il suffit donc de faire appel à un maitre d’œuvre.

15. Vérifiez si les arbres sont protégés

Certains arbres sont protégés par des ordonnances de préservation des arbres (Tree Preservation Orders, TPO). Même si l’extension d’une maison ne nécessite pas de permis de construire, vous ne pouvez pas modifier ou même élaguer un arbre qui fait l’objet d’un TPO sans permis de construire.

Tous les arbres situés dans une zone de conservation sont protégés par la législation et font l’objet d’un TPO s’ils ont un tronc d’un diamètre supérieur à 75 mm. La modification d’un arbre protégé par une TPO est une infraction pénale et peut entraîner des amendes substantielles. Faites donc attention si vous agrandissez votre maison près d’un arbre protégé.

16. Prévoir un budget de prévoyance pour les travaux

Un bon budget de prévoyance permet de couvrir les coûts inattendus. Le début des travaux d’extension peut révéler des problèmes à résoudre dans la maison existante, par exemple. Ce budget de prévoyance permet d’anticiper et de ne pas se retrouver à cours de fond en cas de problèmes. Nous recommandons un budget de prévoyance de 10 à 20 % en fonction des projets.

Commencez votre projet d’extension de maison

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires pour mettre en œuvre votre projet d’extension de maison, il ne vous reste plus qu’a vous lancer. Comme indiqué dans cet article, vous pouvez vous tourner vers différents professionnels en fonction de votre besoin, votre temps, votre budget et vos connaissances dans le secteur du BTP.